Editorial
Septembre 2018

 

 

Vivre

 

Nous voilà en septembre, déjà !

Les vacances sont quasi un souvenir.

Cette année, notre mouvement Vie Montante a un nouveau livret dont le titre est « VIVRE »

Vivre : verbe facile à comprendre ? Oui ? Non ?

Que comprendre avec ce verbe « Vivre » ?

Si l’on se réfère à un dictionnaire, nous pourrions dire : les termes d’« existence » et de « vie » semblent à première vue équivalents ; si on se réfère à la définition que donne le Petit Robert, exister, c'est vivre et vivre, c'est exister. Vivre ou exister, c'est émerger du néant, c'est avoir une réalité dans le monde.

Certaines nuances sont pourtant à établir : vivre, ce n'est pas seulement exister. En effet, la vie renvoie à une perspective biologique : elle se rapporte à la croissance et la conservation d'un être selon des principes organiques. La vie, à ce titre, peut caractériser la plante, l’animal et l’homme. Toutefois seul l’homme peut être qualifié d’existant : il est en effet le seul être vivant capable de se représenter sa vie et d’ouvrir un horizon de sens. L’existence est donc une notion essentiellement métaphysique qui renvoie à la spécificité de l’être humain.                                              

S’il faut d’abord vivre pour pouvoir exister, l’existence se réduit-elle pour autant à la vie ? Et en quoi précisément l'existence diffère-t-elle de la vie ?

C’est bien de savoir tous ces termes. Mais pour nous, est-ce suffisant de connaître des termes aussi savants ?

Notre vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille, une autoroute bien rectiligne.

Bien souvent, notre vie est parsemée d’affluents, de confluents ou d’entrées, de sorties.

Notre vie « humaine » est bien souvent le fruit de rencontre, d’amour, de déception, de tristesse, de joie.

Notre vie démarre avec l’amour de nos parents et se termine avec l’amour de Dieu. Mais entre ces deux « étapes » : quel chemin !

Justement, avec le nouveau livret, nous allons parcourir notre vie entre ces deux étapes et peut-être constater que nous avons tant à découvrir et à vivre encore.

Je vous souhaite une année très fructueuse avec notre mouvement de Vie Montante.

Luc Vandeloise.

                    

 

 

ECHOS DE NOS GROUPES

Ceci est une nouvelle rubrique qui s’adresse à tous les secteurs / groupes de Vie Montante du diocèse de Tournai. Vos informations seront envoyées avant le1er décembre le 1er mars, le 1er juin ou le 1er septembre, à :     

Marie-Louise THOMAS   rue Chet, 176 à 6061 Montignies-sur-Sambre

                                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                                            Tél 071/309170           

 

Secteur du grand Charleroi.

 

Groupe de Gilly

 

Pour la première fois, dans notre groupe, lors de la dernière réunion du mois de juin, la responsable a invité Nicole, une des membres, à nous résumer la brochure utilisée pendant l’année 2017-2018 : Ce monde qui nous est confié. Grâce à son travail de recherche, nous avons pu approfondir notre réflexion sur les divers thèmes de l’année. Notre réunion s’est terminée comme d’habitude par un petit moment de convivialité.

Avant de nous quitter, Monique a proposé pour la 4e fois de nous retrouver en juillet pour un repas convivial dans un restaurant de l’entité. Les membres étaient heureux de se retrouver en dehors des réunions habituelles. Ce fut un moment agréable ou tout le monde pouvait discuter de tout entre les plats qui nous étaient servis. La boisson aidant et l’ambiance étant chaude, le repas s’est prolongé jusqu’à 16h. environ. En nous quittant, nous nous sommes promis de nous retrouver en juillet ou en août prochain après une année bien remplie sur le thème : « Vivre ». Ceci peut vous donner des idées d’animations différentes pour vos groupes.

Monique Splingaire

 

 

Secteur d’Ath.

 

Groupe N.-D. de la Fontaine - Chièvres

Réunions de vacances

Les membres de notre équipe et de nombreux résidents du home qui nous accueille se rencontrent également durant les mois de vacances.

Lors de notre réunion de juillet, nous avons visionné le film « L’école buissonnière ».

Paris 1930. Paul n’a toujours eu qu’un seul horizon : les hauts murs d’un orphelinat de la banlieue parisienne. Confié à une dame de la campagne, Célestine et à son mari, Borel, le garde-chasse d’un vaste domaine en Sologne, l’enfant des villes arrive dans un monde mystérieux et inquiétant, celui d’une région souveraine et sauvage.

L’immense forêt, les étangs embrumés, les landes et les champs, tout ici appartient au Comte de la Fresnaye, un veuf taciturne qui vit solitaire dans son manoir. Le Comte tolère les braconniers sur le domaine mais Borel les traque sans relâche et s’acharne sur le plus rusé, Taloche. Au cœur de la féerique Sologne, aux côtés du braconnier, grand amoureux de la nature, Paul fait l’apprentissage de la vie, de la forêt et de ses secrets. Un secret encore plus lourd pèse sur le domaine, car il n’est pas venu là par hasard : il est le petit-fils du châtelain, l’enfant de sa fille qu’il avait rejetée. Avant de mourir, il va reconnaître l’enfant, l’aimer, recevoir son amour et il en fera son héritier. Autour de Paul, certains se réconcilient, tous se regroupent solidaires. Ce film milite pour le pardon et la réconciliation. 

En août, nous avons vu la fin d’un film sur la Sainte Mère Teresa.

 

Les démunis, les enfants, les plus faibles, les malades, les lépreux, Mère Teresa n’en oublie aucun. Elle mène un combat incessant, une « croisade de l’amour » et va voir tous les laissés-pour-compte des bidonvilles. Elle veut créer des centres d’accueil, une école, un orphelinat, mais elle doit se battre pour y parvenir. La « Sainte de Calcutta » va toujours vers les rejetés. La confiance en Dieu et l’amour de l’autre sont au cœur de sa mission. La charité est le message essentiel qu’elle porte.

Sérénité, paix intérieure, espérance, foi inébranlable l’aident à persévérer malgré les obstacles mis sans cesse sur son chemin. Elle a cependant de terribles moments de découragement ; un jour, elle se confie à un prêtre : « En moi, c’est l’obscurité ». Il lui répond : « Je vois votre souffrance, mais dans tous vos actes, c’est l’amour que je sens ».

Mère supérieure, elle dit aux novices : « Donne tes mains pour servir et ton cœur pour aimer ».

A Anna souffrant de sclérose en plaques et s’inquiétant de ne plus pouvoir aider, elle dira : « Tu prieras : sans la prière, nous ne sommes rien ; tu seras un messager de l’amour, tu nous aideras spirituellement ». Elle luttait pour la vie : « Défendons le droit à la vie, de la conception à la mort ». 

Une autre parole de la sainte : « Moi seule ne peut changer le monde, mais je peux jeter une pierre dans l’eau pour créer de nombreuses vagues ». La Sœur au sari bleu et blanc a jeté la pierre tellement loin qu’à sa mort 610 missions étaient ouvertes dans 123 pays ; Elle a aidé 300.000 personnes.

Nous avons apprécié les 2 films et été bouleversés par la sainte vie et le combat de Mère Teresa. 

                                                                           

                                                                                    Annie Claisse

 

Groupe de Quaregnon

                    

Voyage annuel Vie Montante-Paroisse

                        

Pas possible ! Un soleil constant rayonnant, un départ bien à l’heure et parmi nous le nouveau responsable de la paroisse, l’abbé Thaddée ! C’est joyeux et heureux que nous partons tous ensemble vers le Luxembourg. Sur la route, le délicieux café du matin nous sera proposé à Petit Han avant d’entrer dans le Parc des Topiaires à Durbuy et d’y admirer les remarquables sculptures végétales. A la sortie du parc, un petit train nous embarque et nous emmène au point culminant de la petite ville ; quelle admiration de ce site magnifique ! Vient ensuite le libre choix proposé à chacun pour le temps de midi. Il est 15 heures et nous nous dirigeons vers Purnode afin d’y visiter une brasserie artisanale et familiale : de judicieux commentaires nous aident à comprendre l’importance d’une telle entreprise et une boisson offerte gracieusement sera la bienvenue surtout qu’à l’extérieur, la chaleur est accablante. Nous partons ensuite vers Crupet (vient de cru pays) labellisé en 1996 comme l’un des plus beaux villages de Wallonie. Les maisons d’habitation qui exhibent la transformation d’anciens bâtiments industriels en ont gardé tout le charme. Quelle perplexité devant la grotte de Saint Antoine de Padoue construite par l’abbé Gérard et ses paroissiens et inaugurée en 1903 ! Nous n’oublierons pas certains moments forts qui nous ont particulièrement réunis autour de notre responsable pastoral (chant du Notre Père dans le car) ou dans la petite église de Durbuy en présence de l’abbé Butaye, chapelain du Sanctuaire de Beauraing. Tout cela a contribué à partager une belle journée durant laquelle les 3 piliers de Vie Montante ont pu être vécus non par des mots mais par des actes concrets : Amitié, Spiritualité, Engagement.

 

Lucette Ghislain

Agenda:

Récollection diocésaine de Mesvin :

Invitation à tous les membres et amis de Vie Montante

Le mardi 2 octobre 2018.

Adresse : 457, Chaussée de Maubeuge, 7024 CIPLY Téléphone : 065 35 15 02

 

Thème : “ Cela allait mieux avant ? Quelques propos sur l’espérance. “

Prédicateur : Etienne Mayance.

Horaire

09h.30 : Accueil

10h.00 : Présentation du Père Etienne Mayance

10h.05 : Conférence

11h.00 : Intériorité

11h.30 : Pause-Café-toilettes

11h.40 : Prière dirigée

12h.10 : Discussion

12h.30 : Repas

13h.30 : Répétition des chants pour la messe

14h.00 : Seconde conférence

15h.00 : eucharistie

Participation à la journée avec un repas complet : 20€ 

ou avec un repas pique-nique apporté par vos soins à 9€ (potage compris.)

A régler sur place dès votre arrivée.

 

Les conseillers spirituels sont invités à se munir d’une étole et d’une aube blanche.

 Inscription avant le 18 septembre via votre responsable de groupe                

 ou directement via Madame Marie-Louise Thomas, secrétaire diocésaine

 par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

 ou par téléphone : 071/30.91.70 

Dans l’attente de vous revoir nombreux à l’occasion de cette belle journée qui se profile déjà, nous vous prions de croire en notre cordial dévouement.

Le bureau diocésain.

Marie-Louise, Monique, Rose-Marie, Lucette, Luc, l ’abbé José.

 

 

 

Prière pour une belle vieillesse
Auteur : Joseph Folliet. Prêtre du Prado

 

Seigneur, 
qui avez partagé la vie de l'homme en étapes 
et qui avez fait la vieillesse,
ne permettez pas que je devienne 
un de ces vieux grognons, 
toujours en train de dénigrer, 
de rouspéter, de ronchonner,
attristants pour eux-mêmes, 
insupportables aux autres.
Gardez-moi le sourire et le rire, 
même s'ils ouvrent une bouche édentée 
ou découvrent des dents artificielles.
Gardez-moi le sens de l'humour, 
qui remet les choses, les gens 
-et moi-même- à leur juste place

Seigneur, 
qui avez planté dans ma poitrine un cœur de chair 
pour aimer et être aimé,
un cœur semblable au Cœur de votre Fils,
ne permettez pas 
que je devienne un vieillard égoïste,
sans cesse travaillé par la crainte 
du manque et des courants d'air.
Gardez-moi un cœur ouvert,
une main toujours prête à serrer d'autres mains 
et à s'ouvrir pour le don.

Faites de moi, Seigneur, un vieillard généreux,
qui partage ses quatre sous 
avec ceux qui n'ont point de terre ,
qui caresse au passage les chiens et les chats, 
qui sourit aux petits enfants, 
et émiette du pain aux moineaux 
dans les jardins publics.

Seigneur, éternel présent,
faites que je revive mon passé avec joie,
mais que je sache comprendre 
et aimer cet aujourd'hui,
qui est vôtre comme le passé et l'avenir.
Faites de moi, Seigneur, 
un vieillard qui n'a pas oublié sa jeunesse
et que rajeunit la jeunesse des autres.

Seigneur, qui avez fixé les saisons de l'année 
et celles de la vie
faites que je sois un homme de toutes les saisons.
Je ne vous demande pas le bonheur,
car je sais trop que nulle saison ne l'apporte, 
pas même le printemps.
Je vous demande simplement 
que mon arrière-saison soit belle,
afin qu'elle porte témoignage à votre beauté.

 

Pour télécharger l'entièreté du Bulletin (avec photos) dont sont extraits ces textes, cliquez que l'icône logpdf